Bulles menacées au collège de l’Estérel

Antti Lovag transmettait volontiers ses connaissances concernant les constructions en voile de béton. Des stages étaient destinés à des étudiants en architecture et même au public le plus divers. C’est ainsi que pour répondre à la demande d’enseignants, il a communiqué ses techniques à des élèves d’un lycée et d’un collège.

A Saint-Raphaël, des adolescents élèves de Jean-Philippe Breil au collège de l’Estérel ont pu s’initier, dans les années 1980, au ferraillage d’une coque conçue par Antti Lovag, avec l’assistance de son équipe. La projection du micro-béton, réalisée à titre de démonstration par les professionnels d’un fabricant de pompe, entraîna malencontreusement des déformations du ferraillage. D’où l’aspect de la coque «artistique», comme le disait avec humour Antti Lovag.

Cette œuvre, témoignage de la générosité d’un créateur connu pour travailler avec une clientèle fortunée, serait maintenant menacée de démolition. C’est ce que nous apprend Arthur Brenac dans la chronique locale du journal Var-Matin. Une pétition ici a été lancée par Julien Doumène pour demander sa conservation et sa restauration. Nous nous y associons et vous invitons à y participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *