Démarrage de l’impression 3D dans le bâtiment en France

3d-france
Etude de formes par la société XtreeE et Dassault Systèmes.
abb-robots
Cliquer pour agrandir

Une première construction imprimée en 3D de formes organiques vient d’être réalisée en béton par la startup française XtreE . Elle a été présentée  en septembre 2016 à Vélizy-Villacoublay sur le campus de Dassault Systèmes, partenaire du projet.

Le bâti, avec deux grandes ouvertures, a été imprimé couche après couche en 20 heures dans l’atelier d’XtreeE, situé dans l’Essonne. Ce projet expérimental a été soutenu par plusieurs industriels dont l’éditeur Dassault Systèmes pour la conception, LafargeHolcim qui a développé un béton fibré dérivé du Ductal et ABB qui a prêté un exemplaire de son robot industriel IRB8700. La tête du robot équipée d’une buse a déposé le béton par couches de quelques millimètres d’épaisseur. Continuer la lecture de Démarrage de l’impression 3D dans le bâtiment en France

Nouveaux articles

22/11/2016 - Les archives d’Antti Lovag

16/11/2016 - Complément à Explication des constructions courbes

07/10/2016 - La maison Unal  à vendre.

05/10/2016 – Mise à jour de l’Index des noms

03/10/2016- Complément pour Hélène et Christian Roux

13/09/2016 – Une mousse isolante en ciment

12/09/2016 – Bientôt un ciment écologique ?

Ce site Architecture3D est mis à jour régulièrement.

Facebook

Antti Lovag : 68 ans en France

Lovag
Antti Lovag en 1981.

Il y a beaucoup de confusions concernant les origines d’Antti Lovag. Quel est son nom de famille ? Quelle est sa nationalité ? Les réponses sont souvent inexactes, même dans des institutions officielles. Antti Lovag lui-même n’a pas souvent clarifié les informations, bien au contraire parfois. Nous avons consulté plusieurs de ses proches et nous avons eu enfin des réponses concordantes.

Antti Lovag est né en Hongrie en 1920 d’un père russe et d’une mère finlandaise. Le droit du sang appliqué en Hongrie ne lui permettait pas d’avoir la nationalité hongroise. Lovag est un nom d’emprunt, adopté dans des circonstances difficiles et devenu celui de son identité officielle. Le prénom Antti est une variante de Anttal, devenu aussi Antoine en français. Son père se nomme Jacob Levinger, juif disparu dans la tourmente du nazisme. Sa mère Mielikki Rautavara, nom de jeune fille de la noblesse finlandaise, a disparu tragiquement quand Antti n’avait que 6 mois.

Continuer la lecture de Antti Lovag : 68 ans en France

Les archives d’Antti Lovag chez Numa Lovag-Cuisin

Une réunion d’amis d’Antti Lovag a eu lieu le 30 janvier 2016 afin de faire le point sur la sauvegarde des archives d’Antti Lovag. La première réunion avait eu lieu à Caussols (Alpes Maritimes) le samedi 26 septembre 2015. Initiée par Claude Sacquépée, avec la coopération de Jérôme Sadler, elle avait rassemblé une trentaine de personnes, venues pour la plupart du département. Voici le compte-rendu de la dernière réunion et celui de la précédente.

Après de nombreuses démarches, le problème était en suspens.

Finalement parmi les héritiers d’Antti Lovag, c’est Numa Lovag-Cuisin qui a accepté d’accueillir les archives de son père. Tout ce que détenait Pierre Roche a été transporté à Troyes. Ainsi les documents de travail d’Antti Lovag et de Marie-Claude Cuisin, depuis les années 80, mais aussi beaucoup de photos et d’éléments divers antérieurs sont sauvegardés. Certains d’entre eux seront prochainement numérisés et rendus accessibles au public.

Le colloque Antti Lovag à Arles

Une journée consacrée en grande partie à Antti Lovag, a eu lieu à Arles le jeudi 26 mai 2016 dans le cadre du Sippa (Salon international des professionnels des patrimoines à Arles). Des conférences et des débats se sont déroulés autour d’Antti Lovag, le matin et l’après-midi.

Voici les actes du colloque concernant Antti Lovag présentés par chacun des intervenants.

Un modèle pour les autoconstructeurs

Bord bulle_4
(Photo Daniel Bord)

Daniel Bord a construit sa maison bulle entre 1985 et 1994. Il peut être considéré comme un modèle pour les autoconstructeurs et pour tous ceux qui considèrent Antti Lovag comme un précurseur. Il faut regarder sa vidéo. C’est à la fois une présentation des formes bâties, une documentation sur la technique du voile de béton et une explication des conceptions d’Antti Lovag. Indispensable !

Une mousse isolante en ciment

Mise en vente en 2017

Le centre de recherche LafargeHolcim à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) a mis au point une mousse isolante minérale recyclable, dénommée Airium. Elle est produite à partir d’un coulis de ciment et d’un agent moussant. Elle durcit en quelques heures. Sa faible densité (40 à 300 kg/m3 selon les qualités requises) et une faible conductivité thermique (lambda de 0,035 W/m.K à 0,06 W/m.K) en fait un excellent isolant thermique. Elle résiste au feu.

L’agent moussant se présente sous la forme d’une mousse blanche semblable à de la mousse à raser. Il est constituée d’adjuvants naturels (protéines). Il ne serait pas commercialisé sans le ciment.

Parmi les premières applications prévues : le remplissage de blocs de béton, l’isolation des combles, des toits terrasses ou des sols selon la résistance mécanique et les qualités thermiques souhaitées.

mousse-ciment
Exemple de projection pour chape isolante en mousse Airium.

Elle a été utilisée en Autriche et en France dans des sites pilotes. L’application sur chantier s’effectue à l’aide d’une machine à projeter pour mortiers, Lafarge propose la Foambox, un dispositif mobile qui permet de fabriquer la mousse sur place à partir du ciment et de l’agent moussant. L’utilisation pour des coques est envisageable. Airium sera commercialisé en France au premier trimestre de 2017.

Il existe plusieurs autres marques d’agent moussant, mais la densité du béton allégé est en général supérieure à 300 kg/m3.

Lafarge commercialise aussi depuis 2011 Thermedia, un béton isolant avec des granulats de pierre ponce.

Bientôt un ciment écologique

Production en 2017

hp2a
Béton de ciment d’argile HP2A ©  – Photo : Ocean Production

Un nouveau ciment qui peut être qualifié d’écologique devrait être distribué en France à partir de 2017. Son empreinte carbone serait de 10 à 20 fois inférieure à celle du ciment Portland qui est produit en chauffant une roche calcaire.

Ce nouveau ciment (brevet HP2A) sera produit à base d’argile sans chauffage par la société française Argilus.

Continuer la lecture de Bientôt un ciment écologique

Histoire des maisons bulles 1960-1970

livre R ST PierreLes livres traitant des maisons bulles sont peu nombreux. Nous devons donc saluer la parution d’un ouvrage* de l’historienne Raphaëlle Saint-Pierre qui retrace l’évolution de ce type d’habitation durant les années 60-70. La première page de couverture présente une photo de la maison Unal, conçue initialement par l’architecte Claude Haüsermann-Costy. Elle situe l’orientation de l’ouvrage.

Après une présentation du contexte architectural et culturel des années 50, de nombreuses maisons en matériaux composites sont évoquées. Le voile de béton utilisé pour la première fois en Europe, en 1959, pour la construction d’une habitation individuelle par Pascal Haüsermann fait l’objet d’une présentation particulière. L’autoconstruction, avec des plans fournis par cet architecte ou sa compagne, a permis l’ouverture de plusieurs chantiers en France. La facilité apparente de cette technique entraînera même certains à prôner la maison sans architecte.

Continuer la lecture de Histoire des maisons bulles 1960-1970